Équipements équipotentiels

La liaison équipotentielle est un élément essentiel à la mise en sécurité de toute installation électrique domestique. Elle garantit l’absence de potentiel électrique entre les éléments électriquement conducteurs. Pour ce faire, tous les équipements électriques et métalliques de la maison susceptibles de permettre une conductivité doivent être reliés à la terre de l’installation par des fils électriques en aluminium ou en cuivre. Ceux-ci sont aussi appelés conducteurs de protection, mais aussi « fils de terre » dans le langage courant. 

 

Les équipements équipotentiels permettent la sécurité électrique du logement et par la même des personnes en les protégeant contre les risques d’électrocution. Ils réduisent les écarts entre différents conducteurs du circuit électrique que sont les éléments métalliques tels que peuvent être les canalisations de gaz, d’eau, de chauffage, les charpentes… 

 

Liaison équipotentielle principale et locale 

 

La norme électrique NF C 15-100 indique que la mise à la terre est obligatoire pour les installations électriques dans les nouveaux logements construits ou lors d’une rénovation électrique. Il en est de même pour la liaison équipotentielle principale à l’entrée du bâtiment. Le court-circuit issu d’un défaut d’isolement sera alors détecté par le dispositif différentiel du fait de la différence de tension électrique. Le disjoncteur ordonnera au tableau électrique de couper le courant pour éviter le risque d’électrocution. Il est par ailleurs possible de créer une liaison équipotentielle supplémentaire dite locale dans les salles de bain ou salles d’eau à raccorder à un conducteur de protection. Il faut en effet être particulièrement vigilant dans les pièces humides du fait de la conductivité de l’eau. 

 

Dans la mesure où ces travaux électriques ont un rapport direct avec la sécurité des personnes, il est recommandé de les faire réaliser par un électricien compétent.