Cône d'Abrams

Le cône d’Abrams est une méthode de calcul du nom de son inventeur, couramment utilisé dans le BTP, notamment lors du coulage de fondations. Celle-ci définit l’ouvrabilité du béton frais, c’est-à-dire la facilité de sa mise en œuvre au regard de sa consistance et principalement de sa fluidité. Le cône d’Abrams, aussi appelé « Slump test », est un essai d’affaissement qui consiste à prélever un échantillon de béton puis de le couler dans un moule métallique de forme tronconique. Au moment du démoulage sur une surface dure et non absorbante, la hauteur de l’affaissement est mesurée après 10 minutes d’attente : 

 

Cet essai est déterminé par la norme NF EN 12350-8 qui fixe 5 niveaux de consistance : 

 

  • S1 – Si elle est de 0 à 4 cm, le béton est ferme : il convie pour les travaux de voirie ou la construction ouvrages d’art. 
  • S2 – Si elle est de 5 à 9 cm, le béton est plastique : il est utilisé pour des ouvrages de pente compte tenu de son faible étalement. 
  • S3 – Si elle est de 10 à 15 cm, le béton est très plastique : ce béton est pour les ouvrages courants (chape, fondations, voiles…) 
  • S4 – Si elle est de 16 à 21 cm, le béton est fluide : il remplit les coffrages pour les ouvrages en béton verticaux ou horizontaux avec des formes particulières, très ferraillées. 
  • S5 – Si elle est supérieure à 21 cm, le béton est très fluide : il est utilisé pour des réalisations horizontales et verticales (poutres, poteaux, fondations superficielles ou profondes, dallages, remplissage de blocs à bancher…). 

 

En cas de besoin, la composition du béton, et par conséquent ses caractéristiques, peuvent alors être modifiées par l’utilisation d’adjuvants.

Logo Saqara
ContactTel. 01 87 66 60 76
Facebook
Twitter
Linkedin
Instagram
Youtube
Saqara® Tous droits réservés
France
251, rue Waldeck Rochet93300 Aubervilliers, France
Tunisie
14 rue Ibn Nafis ZI Kheireddine 2015 La Goulette,Tunis, Tunisie