Banche

La banche est le nom donné au panneau de coffrage vertical dont on se sert dans les chantiers de bâtiment et de travaux publics pour couler le béton. C’est un élément constitutif d’un coffrage qui est en quelque sorte un moule provisoire destiné à être retiré après le séchage du béton coulé. Ces coffrages, très utilisés en maçonnerie de gros œuvre, sont généralement en métal, en bois ou modulaires (en aluminium ou plastique). Les ouvrages ainsi réalisés (fondations, murs porteurs, mur de soutènement…) sont alors dits en « béton banché ». 

 

Le mur banché 

 

Les murs en béton banché sont des parois verticales réalisées par le coulage d’un béton armé dans des panneaux de coffrage. La particularité de ce type de mur est que le béton qui les constitue est coulé directement sur place par le maçon, à son emplacement définitif, ce qui lui confère une grande solidité. Cette technique de construction d’un mur en béton ne doit pas être confondue avec la réalisation de murs avec des blocs de coffrage. Aussi appelés blocs coffrant ou parpaings « à bancher », ce sont des éléments en béton préfabriqués en usine, creux pour qu’on puisse y couler le béton, mais ne nécessitant aucun démoulage. 

 

Avantages et inconvénients de la construction en béton banché 

 

Construire un mur dont le béton est coulé dans un coffrage lui confère une très grande résistance mécanique et une durabilité plus importante face aux intempéries. De plus, il s’adapte à différents types de sol et permet une large gamme de réalisation dans le BTP. Ceci étant, la construction en béton banché comporte quelques inconvénients qu’il faut prendre en considération. L’utilisation de panneaux de coffrage pour le coulage du béton fait nécessairement grimper le prix des travaux (montage, coffrage, décoffrage, démontage). C’est également une technique qui manque de souplesse et ne peut pas s’adapter à tous les chantiers du bâtiment.