Arceau

Le terme d’arceau est principalement utilisé dans le vocabulaire architectural pour identifier la courbure d’une ouverture en arc en plein cintre ou d’une voute en berceau. L’arceau peut être alors un élément cintré d’une porte, d’une fenêtre ou de toute réalisation de maçonnerie telle qu’une petite arche destinée à donner un aspect décoratif à la construction à édifier. Lorsqu’il prend la forme d’un arc de cercle, la courbure de l’arceau ne comprend qu’une partie du demi-cercle, généralement un quart tout au plus. Dans le vocabulaire spécifique à la sculpture, il s’agit d’un ornement en forme de trèfle à quatre feuilles. 

 

Un arceau pour chaque projet de construction 

 

Un arc est une structure constituée de pierres ou de briques formant une courbure qui repose sur deux piliers et dont la configuration de l’arceau peut varier. Suivant la forme géométrique choisie qui définit le style architectural de l’ouvrage, il existe de nombreuses dénominations d’arc. En voici quelques-unes : 

 

 

Par le passé, l’arceau était réalisé à l’aide d’armatures posées pour faire office de support et qui étaient retirées lorsque la clé de voute était posée. La poussée des pierres entre elles faisait ainsi office de stabilisation de l’ouvrage.